Le loft (1957 – 1965)

smith loft96

Le Loft. C’est le croisement de plusieurs aventures de W. Eugene Smith. Il a tout quitté (famille, domicile, employeur [Life]) pour s’installer dans un squat du quartier des fleurs dans Manhattan.  Il y poursuit le travail sur Pittsburgh, il y photographie des musiciens, enregistre, au propre et au figuré la vie musicale du 821 Avenida de la Americas (6ème avenue), le loft, repère de musiciens de jazz (qui deviendra rapidement le « Jazz Loft »), lieu de répétition, où paraît-il il n’était pas possible de dormir la nuit. Smith s’y installe dans un appartement que lui laisse un ami (Harold Feinstein : http://www.haroldfeinstein.com/jazz-for-the-soul-blue-note-records-the-jazz-loft-and-eric-in-the-evening/).

Le Jazz loft est fréquenté par la crème des musiciens, de Thelonius Monk à Charlie Mingus, en passant par bien d’autres (Miles Davis, Charlie Parker, Chet Baker, Paul Bley, Sonny Rollins, Bill Evans, Zoot Sims [et une inconnue]….) sans oublier Bob Dylan, en tout il en a enregistré 300 ! Smith photographie des répétitions, enregistre les répétitions, et photographie la vie des environs du loft telle qu’il la voit de sa fenêtre. Dire qu’il photographie et enregistre ne donne pas la juste mesure de ce qu’il fait,  de 1957 à 1965 il photographie et il enregistre, enregistre, enregistre…. des milliers d’heures de musique…. un bon millier de pellicules, 1740 bobines de magnétophone : 4000 heures d’enregistrement !

Il obscurcit une fenêtre et, caché derrière la fenêtre noircie, par les espaces qu’il a dégagé dans la peinture noire, il photographie « en douce » : la formule est jolie « As from my window I sometimes glance…. ». Smith photographie la vie de la rue, le jour, et bien sûr la nuit. Life en publiera quelques unes dès 1958 « Drama beneath a window city » : http://www.slightly-out-of-focus.com/W_Eugene_Smith_Drama.html.

http://nymag.com/arts/books/features/62876/

Il y peaufine sa recherche d’un mode de composition d’un ouvrage photographique d’un type nouveau, qu’il n’arrivera jamais à terminer. L’esquisse du livre, un facsimilé de la maquette, soit « Walk to paradise garden » soit « The big book » a été publiée par l’université d’Austin, Texas. Un critique (Douglas Stockdale) en dit ceci : « I find myself viewing this body of work as being more in sync with the current contemporary concepts of creating a visceral experience. In this context, Smith is well before his time, similar to the ground breaking photographic work of Eugene Atget, Robert Frank and Walker Evans. »

Ces esquisses, faites de photocopies de photos juxtaposées, sont sans texte et sans pagination, comme une invitation à feuilleter, à se laisser porter par des associations d’idées issues des associations des photographies qui ne semblent pas, le plus souvent, regroupées par thèmes identifiables. Peut-être un site internet dans lequel le visiteur puiserait au hasard en se laissant attirer par des vignettes qu’il associerait d’un regard serait-il proche de ce que Smith tentait de faire. Ou bien un tas de photos en désordre dans lequel on puiserait un peu au hasard en se laissant guider par l’intuition et des aperçus tronqués. En tout cas pas un ouvrage démonstratif, pas un essai rationnel parlant pour qui que ce soit qui n’aurait pas de voix, une œuvre qui s’adresse à l’imagination par l’émotion ou ou par la rencontre d’émotions plus vraisemblablement. Par ces différents aspects les esquisses de Smith sur Pittsburgh (A Labyrinthian walk, titre qu’il faut prendre au pied de la lettre, marche labyrinthique) et les esquisses du « Big Book » (A walk to paradise garden) semblent faire partie de la même exploration, de la même marche exploratoire.

 Pour des aperçus de ce « livre » :

Sur « The Big Book »

http://thephotobook.wordpress.com/2014/03/02/w-eugene-smith-the-big-book-2/

http://blog.photoeye.com/2014/01/book-review-big-book.html

http://www.motherjones.com/media/2013/10/big-book-w-eugene-smith-retrospective

 Quelques articles en ligne sur ce loft :

Le Loft The Paris Review

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :